Par ailleurs, 30% de ces bébés âgés de 0 à 5 mois seulement bénéficient d’un allaitement exclusif au sein.

Le taux d’allaitement maternel exclusif jusqu’à l’âge de 6 mois devrait être d’au-moins 50%. Malheureusement, il n’est que de 40% à en croire les autorités sanitaires. Plus grave, seulement 30% des nourrissons âgés de 0 à 5 mois bénéficient d’un allaitement exclusif au sein au Cameroun.

Pourtant, d’après les spécialistes, le lait maternel est l’aliment idéal pour le nourrisson. D’abord sur la composition, il contient plus de 200 composantes. Ce sont par exemple les protéines ; sucres qui fournissent l’énergie nécessaire aux cellules du bébé ; des vitamines et minéraux comme la vitamine C et le fer ; d’enzymes qui facilitent la digestion du bébé ; d’acides gras essentiels qui pourraient influencer le développement du cerveau et de la vision.

Bienfaits de l’allaitement

Le lait maternel est aussi constitué d’anticorps et de molécules antimicrobiennes qui aident le bébé à se défendre contre les bactéries et les virus ; d’hormones et de facteurs de croissance qui pourraient stimuler la croissance et le développement du système digestif et du système immunitaire de l’enfant ; de cellules vivantes qui protègent le bébé des infections et qui stimulent son système immunitaire.

Ensuite, sur les bienfaits, les bébés allaités sont moins souvent touchés par des infections, ont également un risque moins élevé d’infection des voies respiratoires supérieures (rhume, grippe). L’allaitement est associé à une réduction du risque du syndrome de la mort subite du nourrisson. Autre avantage, l’allaitement maternel permet de réduire les risques de développer des cancers comme du sein ou des ovaires chez les mamans.

Selon le Fonds des nations unies pour l’Enfance (Unicef), 40 000 vies pourraient être sauvées au Cameroun si l’allaitement maternel exclusif était de vigueur jusqu’à 6 mois. Mais, la proportion des femmes qui allaitent exclusivement au sein pendant les six premiers mois demeure faible au Cameroun. D’où le thème « Autonomiser les parents, faciliter l’allaitement » sous lequel se célèbre la semaine camerounaise de l’allaitement maternel, édition 2019.